Thèmes

fille gif fond amis enfant fleur jardin chien oiseau moi monde moi

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· Devotions (6)
· Devotions (15)
· Divers (95)
· ECODIM (6)
· Edification (60)
· Exhortations et encouragements (73)
· Familles chretiennes (31)
· Images (25)
· Images (18)
· Mes photos (1)
· Mon journal (9)
· POUR LES MAMANS (8)
· POUR LES PAPAS (3)
· SPECIALE KIMIA (29)

Rechercher
Derniers commentaires Articles les plus lus

· Un bébé blanc naît de parents noirs !
· De l'enfant roi à l'adulte manipulateur
· je ne te délaisserai point, je ne t'abandonnerai point.
· Le fruit des entrailles est une bénédiction,
· Petite Fille

· La puissance de Dieu s’exerce par la Parole de sa grâce
· Laissez venir à moi les petits enfants...
· Un coeur selon Dieu
· Bébé sourit : un ange passe…
· Mon Dieu plus près de Toi, plus près de Toi!
· Bébé crie, papa prie
· L'histoire de Adam (en dessin animé)
· Coloriage : un berger et ses moutons
· Apprendre les langues sur www.linguanet-worldwide.org
· Liste des prénoms commençant par "P"

Voir plus 

Statistiques

Date de création : 16.05.2011
Dernière mise à jour : 21.09.2012
446articles


Petite Fille

Publié le 17/06/2011 à 22:08 par mercipeniella Tags : fond amis enfant fleur jardin chien oiseau moi monde
  Petite Fille




L’image d’une enfant qui courait dans les près
Ce soir, soudain, dans l’ombre sur moi, s’est penchée.

Je l’ai reconnue avec ses cheveux dorés,
Ses yeux bleus plein de ciel, de rêves inachevés.


Un chien sur les talons, elle aimait promener,

Marcher à travers champs récemment moissonnés…
Le vent, les ruisseaux, les près étaient ses amis.

La tête vers les oiseaux, elle cherchait leurs nids.

Elle aimait le tilleul tout au fond du jardin,
Ainsi que le mûrier sur l’aire du voisin.

Elle écoutait le vent chanter aux peupliers

La bise caresser les beaux arbres fruitiers.

Elle aimait le grenier, son odeur de pommes…
Le cellier avec le lait caillé, ses tommes…

La boite en fer blanc emplie de bons biscuits
Et le chien de berger qui s’appelait Bobi.

L’odeur du bois mouillé et les feux de genêts
Qu’on allumait en gardant pour se réchauffer…
Les soirées d’automne où les terres labourées
Semblent se reposer d’avoir donné du blé.

Elle aimait les vendanges, cueillait le raisin
L’instant de la grappe au moment du bon vin…

Les poules et les lapins n’avaient plus de secret…

Chaque jour le bon grain, il fallait leur donner.

Les années ont passé, elle n’a rien oublié

Ni le souffle du vent, ni la terre mouillée…

Son besoin de la lune, du ciel étoilé,
Son besoin de verdure, de bois et de près.

Elle m’a murmuré qu’elle ne pouvait changer,
Que le monde reste beau à qui sait regarder
Un soleil qui se couche, un matin qui s’éveille,
Une fleur des champs que butine une abeille.

Tel un oiseau s’envole, elle s’en est allée…

Je suis restée longtemps dans le noir à songer
A cette enfant venue du plus profond de moi
A cette enfant restée au plus profond de moi…



Paris, août 1990.

Brigitte Robert.



DERNIERS ARTICLES :
Laissez venir à moi les petits enfants...

Maman merci
Maman merci
L'Ange protecteur
source Ange de lEternel
En toi est mon ESPERANCE

L'Amour est plus fort que la mort !
  "La croix est plus puissante que le poignard" (David Wilkerson)